Mercedes va revoir ses suspensions pour ‘reconnecter’ Hamilton à sa F1

Mercedes va revoir ses suspensions pour ‘reconnecter’ Hamilton à sa F1

Mercedes va revoir ses suspensions (...)

Directeur technique en chef de Mercedes, James Allison a tout de même pris du recul cette année, pour laisser Mike Elliott gérer l’essentiel des activités de l’équipe allemande.

L’ancien ingénieur de Ferrari a fait le point sur la situation de Mercedes : la trêve printanière, jusqu’à Bakou à la fin du mois, permettra d’avancer les lourds chantiers structurels lancés à Brackley, sur le changement de concept de la W14.

Tout d’abord, le week-end de Melbourne fut une vraie et bonne surprise pour Mercedes. Le rythme de la monoplace tenait celui des Aston Martin F1 et dépassait celui des Ferrari.

« Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits d’avoir fait progresser la voiture et, du point de vue des performances, nous avons probablement obtenu, à Melbourne, le maximum de ce que noter F1 peut donner à l’heure actuelle. »

« Ce bonheur est bien sûr tempéré par la déception que nous n’ayons eu qu’une seule voiture à l’arrivée. George n’a pas pu montrer ce dont il était capable dans la voiture le jour de la course, après avoir été très performant jusqu’à ce moment du week-end. »

Mercedes a-t-elle trouvé quelque chose de magique pour faire progresser sa F1 à Melbourne ?

« Nous n’avons pas fait de grandes percées en termes de performance, mais nous avons un peu progressé. Nous avons pris un peu d’avance sur les leaders, Red Bull, et nous commençons à nous rapprocher des Ferrari et des Aston Martin, et peut-être même à les devancer d’un cheveu. »

Qu’en sera-t-il à Bakou ? Allison s’attend-il à voir Mercedes autant performer ?

« Il est très difficile de répondre à cette question. Ce sont des circuits très différents. Alors que Melbourne est un circuit limité par l’avant des F1, Bakou sera probablement limité par l’arrière. Les circonstances sont très différentes. »

« Je pense que nous avons quelques raisons de penser qu’en continuant à travailler sur notre voiture, nous serons capables de passer de Melbourne au défi différent de Bakou – et d’afficher une bonne performance. Mais ce n’est que lorsque nous arriverons là-bas et que nous mettrons la voiture sur la piste que nous le saurons avec certitude. »

Lewis Hamilton a déclaré, en marge du Grand Prix d’Australie, qu’il ne se sentait pas “connecté” à sa F1, notamment en raison de la suspension. Mercedes va bien profiter de la trêve pour essayer de trouver des réponses, poursuit Allison.

« Nous travaillons aussi dur que possible dans la soufflerie pour trouver plus d’appui aérodynamique. »

« Nous allons travailler aussi dur que possible dans le bureau d’études pour convertir les choses que la soufflerie a trouvées, il y a quelques semaines, en performance que nous livrons sur la piste. »

« Nous travaillerons également pour apporter des pièces mécaniques à la voiture, des éléments de suspension différents qui, selon nous, amélioreront l’équilibre sous-jacent de la voiture et la rendront plus facile à conduire, ce qui permettra aux pilotes de repousser les limites en toute confiance. »

« Nous travaillerons également sur le travail de routine dans le simulateur, qui nous permet de nous préparer pour les week-ends de course à venir, en nous assurant que nous placions la voiture au bon endroit lorsque nous arrivons à la course. »

Le travail sur les réglages pré-Bakou sera crucial

A plus court terme, Mercedes va aussi s’attacher à trouver les bons réglages pour le Grand Prix à Bakou : ce sera un week-end ’sprint’ et la sanction tombera dès les qualifications du vendredi.

« Les courses avec ce format récompensent vraiment les équipes qui peuvent y arriver avec des réglages de départ qui sont tout à fait corrects et fin prêts pour les qualifications, parce que le temps est vraiment comprimé dans un week-end de course sprint. »

« C’est sur ces points que nous allons travailler – et j’espère que nous travaillerons bien et fort et que nous ferons bonne figure lorsque nous nous présenterons à Bakou dans quelques semaines. »

Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *