Red Bull : Le rythme de la RB20 donne ‘matière à réflexion’ après la course

Red Bull : Le rythme de la RB20 donne ‘matière à réflexion’ après la course

Red Bull : Le rythme de la RB20 (...)

Le rythme de Sergio Perez en Australie a donné à Red Bull “matière à réflexion” au milieu d’une journée difficile pour l’équipe, selon Helmut Marko.

Max Verstappen a débuté la course depuis la pole position mais a rapidement abandonné après avoir subi un problème de frein arrière droit.

Red Bull n’a donc pas de données sur ce que son rythme aurait pu être avec sa meilleure voiture habituellement, celle du triple champion du monde.

Selon Marko, Verstappen aurait pu se battre pour la victoire, mais cela aurait été difficile face à Carlos Sainz et Ferrari.

“Avec Max, vous avez vu que malgré les problèmes de freinage, il était capable de suivre le rythme dans les premiers tours.”

“Checo, cependant, a reculé… Pourquoi ? Nous étions parfois deux secondes plus lents que le leader de la course.”

“Nous devons commencer par examiner cela. Peut-être que la pression des pneus était trop élevée pour ces conditions ou que nous avons fait fausse route avec les réglages car il était deux secondes plus lent.”

“Nous pensions que les problèmes étaient résolus après les Libres, ce qui était le cas de Max, je pense. Mais comme je l’ai dit, le résultat de Checo en course nous donne matière à réflexion. Ce n’est pas certain que Max aurait pu gagner face à Ferrari. Il aurait pu jouer la victoire mais pas de manière facile.”

“Dans l’ensemble, ce fut un week-end difficile. Que nous ayons quand même décroché la pole position était très surprenant.”

Mais il y a aussi quelque chose de positif dans la course de Melbourne, a plaisanté Marko.

“Vous n’aurez plus besoin de me demander maintenant lors de tous les Grands Prix si nous pouvons gagner toutes les courses cette année ! C’est fini maintenant.”

“Nous devons découvrir pourquoi ces freins sont tombés en panne. Max était confiant. Il a même dit qu’il aurait pu suivre Sainz avec ces problèmes. C’est positif. Je pense que les problèmes sont aussi purement liés à ce circuit. Ce n’est rien de spécial. Je m’attends à ce que Max domine à nouveau à Suzuka dans quinze jours.”

“Une journée comme celle-ci fait malheureusement aussi partie de la course. Tout le monde trouve ennuyeux quand Red Bull gagne, alors nous avons tenu parole pour tous ces gens. Mais pas exprès… Et c’est vrai que c’était calme en coulisses, mais pas pendant la course. J’espère que cette année, il sera possible que ce soit calme des deux côtés.”

Une conclusion en référence claire à l’affaire Christian Horner qui n’est toujours pas terminée, l’employée ayant fait appel et saisi la FIA.


Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *