Verstappen espère se sortir des problèmes et des courses difficiles

Verstappen espère se sortir des problèmes et des courses difficiles

Verstappen espère se sortir des (…)

Max Verstappen a limité les dégâts à Monaco et a fait peut-être mieux que prévu au Canada, en remportant la course malgré les difficultés actuelles de la RB20 sur les bosses et les vibreurs.

Le triple champion du monde, en délicatesse avec sa monture depuis Imola, espère que les choses reviendront un peu plus dans le sens de Red Bull sur le prochain circuit, le juge de paix qu’est Barcelone.

“J’espère que oui. Je veux dire, oui, les dernières courses ont été assez difficiles, mais pas seulement difficiles, il y a eu trop de problèmes également, tout au long du week-end. Nous devons donc avoir un week-end plus propre. Et oui, c’est sûr, même en course, nous avons beaucoup de mal avec les vibreurs et les bosses. Nous avons donc certainement un domaine sur lequel nous pouvons travailler et améliorer considérablement la voiture si nous parvenons à maîtriser cela.”

Durant le week-end, le Néerlandais avait affirmé “qu’il y avait des performances à débloquer si l’équipe pouvait résoudre les problèmes”. Mais pense-t-il que cela peut être fait sans affaiblir les points forts de la RB20 ? Ou est-ce aussi un peu une partie de l’ADN de la Red Bull ?

“Je pense vraiment que nous pouvons résoudre ce problème sans influencer une autre partie de la voiture. Au Canada, c’était davantage rouler sur les vibreurs et en course ça me coûte du temps de devoir les éviter. Moins qu’en qualifications car on prend moins de risques en course en général.”

“Nous savons que c’est une faiblesse et je sais aussi que nous travaillons d’arrache-pied pour essayer de la corriger, car j’ai vraiment l’impression que c’est une limitation de performance assez importante pour nous en ce moment.”

“Ensuite, bien sûr, naturellement, j’attends aussi avec impatience des pistes où nous n’aurons peut-être pas vraiment besoin de prendre trop de vibreurs ou trop de bosses. Vous pouvez déjà le voir, chaque week-end jusqu’à présent, c’est… Certaines équipes sont un peu plus fortes sur des pistes particulières, et je suppose que d’une certaine manière, bien sûr, cela rend aussi la saison très excitante.”

Avec plus de concurrence ces derniers temps, est-ce que cela rend les choses plus excitantes pour lui ?

“C’est définitivement plus difficile. Et je pense aussi, bien sûr, qu’avec la façon dont s’est déroulée la course au Canada, c’était très excitant en général. Et cela nous tient vraiment en haleine. Nous ne pouvons plus nous permettre de faire des erreurs, même minimes. Alors oui, chaque petit détail compte désormais.”

Red Bull a donc besoin de week-ends plus propres, de moins de problèmes. Mais est-ce encourageant de voir, avec une course qui reposait entièrement sur l’exécution de sa part et de l’équipe, que c’était toujours au niveau auquel nous sommes habitués chez Red Bull ces dernières années ?

“Oui, exactement. Je veux dire, je pense que nous sommes tous très concentrés. Nous faisons encore beaucoup de choses bien, mais pour une raison ou une autre, nous ne sommes pas dans le même flux que l’année dernière, où tout semblait aller très bien pour nous sur la plupart des circuits, sans problèmes de fiabilité ou de comportement. Et je ne sais pas, pour une raison ou une autre, tout est un peu plus difficile cette année.”

“Certaines choses sont également un peu difficiles à expliquer. Parfois, on a presque l’impression d’être un peu dans une spirale et il faut peut-être un peu de temps pour en sortir. Mais oui, nous sommes certainement au top de tout. Bien sûr, il y a toujours des choses que l’on peut faire mieux. Mais oui, nous analyserons à nouveau tout et essaierons de nous améliorer.”

Le gros point faible de Red Bull, ce n’est peut-être pas la RB20… mais la nouvelle baisse de forme de Sergio Perez. N’est-ce pas inquiétant pour le championnat constructeurs ?

“Oui, le mal était fait en qualifications encore pour Checo. Vous savez, partir à l’arrière, c’est très dur dans ces conditions. Ensuite, bien sûr, je l’ai vu abandonner à cause des dégâts. Je savais donc que je devais marquer de gros point, bien sûr, pour ne pas laisser les autres équipes rattraper leur retard.”

“Mais je pense qu’au bout du compte, tant que vous continuez à gagner, donc que vous marquez 25 points, même si les autres finissent 2e, 3e, vous ne perdez pas vraiment grand-chose. Et puis, vous savez, vous pouvez parfois vous permettre ces one-offs. Mais naturellement, nous voulons toujours que les deux voitures soient au top et cela ne doit donc pas durer. Et je n’ai aucun doute que cela va changer très bientôt.”

“Donc, oui, nous devons juste travailler sur notre voiture, pour être honnête, pour la rendre un peu plus facile à piloter aussi, probablement, pour nous sentir un peu plus à l’aise. Et puis je suis sûr que nous aurons les deux voitures de retour au top comme nous l’avions au début de la saison.”


Read More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *